Titre
Contact | Crédits & informations légales Toute l'information sur les soins dentaires
 
 Questions  Page 1 Imprimer la page  Envoyer à un ami 

  Questions-Réponses

L' amalgame d'argent


Depuis combien de temps les

chirurgiens-dentistes utilisent-ils

l’amalgame d’argent comme

matériau d’obturation ?

Les amalgames sont apparus pour la première fois en Chine au IVe siècle avant J.C.

L’usage se répand à partir de 1850. C’est donc un produit ancien (plus de 150 ans d’existence) sur lequel les organisations sanitaires ont beaucoup de recul.

De quoi sont composés les

amalgames ?

L’amalgame est composé de plusieurs métaux

  • 40% de mercure
  • 30% d’argent
  • 30% de cuivre et d’étain

Lire la suite ...

Est-ce dangereux pour

ma santé ?

Non. En 150 ans d’utilisation, aucun incident ou accident n’a été reporté à l’Agence française de sécurité sanitaire des produits de santé (AFSSAPS).

Mi-janvier 2008, le comité scientifique européen, mandaté par la Communauté et composé pour moitié de chirurgiens-dentistes, publie un rapport déclarant que l'amalgame dentaire est un matériau sain, dépourvu de tout risque sur la santé humaine.
   Le rapport du comité scientifique européen 

Si ce n’est pas dangereux,

pourquoi certains pays ont

interdit la pose d’amalgame ?

Historiquement tout est parti d’une étude de l’Université de Tübingen (Kiel, Allemagne) de 1997 à la méthodologie largement controversée par les scientifiques du monde entier. Cette étude a été exploitée par des lobbys anti-amalgame et à ce jour seule la Norvège (Hors Union Européenne) a interdit l’utilisation du mercure donc les amalgames dentaires.

Aujourd’hui le mercure, sans que cela soulève de controverse, est largement utilisé en cosmétologie (par exemple dans les crèmes, shampoings colorants,…).

Les études sérieuses respectant les critères admis par la communauté scientifique ne démontrent pas de lien de cause à effet entre la pose d’amalgame et le développement de pathologies telles que la sclérose en plaque et Alzheimer.

Est-ce que les métaux passent

dans mon corps ?

Oui. Cela est dû à des phénomènes chimiques : la corrosion et à des phénomènes physiques : l’abrasion. Mais tout cela ne s’effectue qu’en faible qualité, environ de 2 à 10 μg/jour (cela dépend de la quantité d’amalgames présents en bouche) ce qui est plus faible que vos apports quotidiens en mercure dus à votre alimentation.

Par exemple le poisson (les prédateurs et les poissons d’élevage) est très riche en mercure car en haut de la chaîne alimentaire.

A titre de comparaison le taux maximum de mercure recommandé contenu dans le poisson pour être propre à la vente devrait être inférieur à 0,5 mg/kg (soit un rapport d’ 1/2000).

Est-ce que cela signifie que

j’ingurgite régulièrement

du mercure ?

Oui et tous les jours ! D’une part par votre alimentation mais aussi par l’air que vous respirez qui contient des vapeurs de mercure.

 

Il serait dangereux de mastiquer

un chewing-gum si l’on a des

amalgames en bouche car cela

libère le mercure ?

Non cela n’est pas dangereux mais bien évidemment lors de la mastication et la trituration de la gomme il y a une augmentation de l'abrasion de l’amalgame qui provoque donc la libération de mercure.

Pourquoi est-il déconseillé

de poser des amalgames aux

femmes enceintes ?

Par précaution du fait de l ‘augmentation du taux de mercure libéré durant les phases d’insertion ou de démontage des amalgames, l’Afssaps a émis des recommandations pour limiter ces actes chez le jeune enfant et la femme enceinte.

Si les doses de mercure

contenues dans l’amalgame sont

faibles pourquoi le chirurgien

dentiste se protège autant

lorsqu'il doit le retirer ?

Cela est dû au meulage qui d’une part transforme l’amalgame en petites particules susceptibles d’être ingérées et d’autre part le meulage produit un échauffement de l’amalgame qui va libérer des vapeurs de mercure risquant d’être inhalées puis de passer dans le sang pour se fixer préférentiellement sur vos reins ou dans votre cerveau.

L’utilisation d’une aspiration chirurgicale performante limite les risques d’inhalation et/ou d’ingestion.

Les amalgames sont-ils le seul

système qui existe ?

Non mais aujourd’hui il n’existe pas de produits de substitution aussi fiables et sécuritaires que l’amalgame d’argent.

Les résines et composites sont très allergisantes et bien moins performantes dans le temps.

 

 Haut de page

 
© 2009 - CNSD
/a>